Asie 2013 : Jour 3 – Cité Interdite et déplacement vers Xi’an

Nous étions bien occupés ce matin-ci, c’est pourquoi j’avais décidé de reporter a plus tard l’écriture de mes articles de blogues. D’ailleurs, au moment d’écrire ces lignes, je me trouve à bord du train K468, en direction de Nan Ang, à la fin du jour 4. L’utilisation d’une lampe de poche est nécessaire, puisque le train baigne dans la noirceur la plus totale. Nous avons également décidé de se relayer aux 1 h 30, afin de ne pas manquer notre station.

Revenons au matin du 3e jour.

Au revoir Beijing!

En débutant notre périple à la Capitale, il était impensable de la quitter sans avoir pénétré l’enceinte de la Cité Interdite. Un goulot d’étranglement s’est formé assez rapidement et certains n’hésitaient pas à se frayer (violemment) un chemin dans la foule. La proximité corporelle était assez présente, petite notes aux agoraphobes. La Cité Interdite est divisée en temples et sous-temples respectant une architecture très symétrique, carrée. De nombreuses places et jardins luxurieux entourent les temples principaux. Notre visite de la Cité Interdite ne pouvait s’achever sans la montée d’une petite bute, le Jingshan Park, qui domine l’ensemble architectural. Note à tous mes amis architectes, c’était tout simplement parfait, sachant que les bâtiments originaux ont été construits il y a plus de 500 ans. Vers midi, c’est le départ de la chambre vers le station de train Ouest de Beijing, vers Xi’an.

Arrivée dans la cité impériale de Xi’an

Pour le premier déplacement, en direction de la merveilleuse Xi’an, nous avons préféré user de la solution rapide et luxueuse, le Bullet Train, mieux connu comme un TGV, frôlant les 300 km/h. Cinq petites heures plus tard, nous sommes arrivé dans la ville de Xi’an, ou le nightlife était abondant. Quelques consommations plus tard, dodo dans une très jolie auberge typiquement chinoise, par son architecture ancienne.

Laisser un commentaire