Bilan mi-année : Finances, défis, voyages et bénévolat

Au sommet du Mont du Lac des Cygnes.

Voici la deuxième partie de mon bilan de mi-année, délivré avec un tout petit peu de retard. Dans ce second chapitre, je vais m’attarder sur les thématiques suivantes : finances personnelles, éducation, environnement, culture, voyages et bénévolat. La populaire thématique « Santé et activité physique », je l’ai déjà abordée dans mon premier article.

Finances personnelles

Obtenir un rendement d’au moins 5 % sur l’ensemble de mon portefeuille;

Je suis dans la bonne voie, bien qu’un grand évènement cet automne risque de faire changer la donne. Mon portefeuille principal est actuellement constitué de fonds négociés en bourse achetés à l’aide d’une plateforme de courtage autogérée. La diversification de mon portefeuille, je l’obtiens en suivant le modèle très minimaliste proposée sur le blogue Canadian Couch Potato. C’est également une méthode suggérée par de nombreux blogueurs en finances personnelles québécois.

Économiser le maximum possible dans mes REER et CELI;

L’an dernier, j’ai épargné 50 % de mes revenus nets, et je réalise cet exploit depuis quelques années déjà. Depuis le début de l’année, j’ai déjà épargné 25 % de mes revenus prévisionnels de l’année, je suis donc dans la bonne voie pour réaliser cette cible. Encore une fois, il y a de fortes chances que je ne réalise pas cet objectif cette année, un gros projet est dans les cartons.

Continuer mes efforts vers l’indépendance financière;

Si je me fie aux deux précédents objectifs, je me rends compte que je suis dans la bonne direction. Si vous ne savez pas ce qu’est l’indépendance financière, je vous invite à vous initier au concept et ses principes, il y a vraiment beaucoup de bon à apprendre à découvrir. Je vous invite à lire les 99 articles avant la liberté professionnelle de Mr Jack ou bien les prolifiques chroniques du blogueur masqué de Fais comme les riches. Je reviendrai sur le sujet dans un prochain article, il y a tellement à jaser sur le sujet.

Franchir un cap symbolique en valeur d’actifs.

J’ai réussi mon objectif au début du mois de juin, j’ai franchi ledit cap symbolique que je m’étais fixé au début de l’année.

Éducation, environnement et culture

Lire 20 livres (romans et ouvrages de tout genre);

À la fin du mois d’aout, j’ai déjà lu plus de 16 livres (si vous souhaitez suivre mon défi sur Goodreads), je suis donc dans la bonne voie pour réaliser cette résolution. Dans ma courte recension, je compte 10 romans (dont 2 trilogies), et 6 ouvrages traitant de développement personnel et de finances personnelles.

M’inscrire et compléter un MOOC (massive open online course);

J’ai complété au début de l’été le cours AdWords Basics, de l’Academy for Ads de Google. Est-ce que ça compte? À ce jour, je pense donc que je me dirige vers un échec, je ne sais pas si je vais prendre le temps cet automne de réaliser cet objectif.

Rédiger 12 articles sur ce blogue;

Cet article est le 7e publié cette année, et je souhaiterais augmenter le temps alloué à la rédaction de ces articles, si le temps le permet, cet automne. Prendre le temps de définir une ligne éditoriale, trouver mon style et creuser un peu plus dans les contenus de mes articles, ça fait partie également de cette résolution.

Assister à quelques activités culturelles pendant l’année : musique, improvisation et théâtre;

Nous avons participé à quelques activités ici et là, depuis de le début de l’année : quelques festivals de bière (c’est du culturel?), le classique Festival d’été de Québec, les activités reliées au 150e du Canada, le cirque à l’Agora de Québec, les Grands Feux Loto-Québec et quelques spectacles d’humoristes.

Me départir des objets que je n’utilise plus.

Depuis quelques années, j’ai réalisé naturellement cet objectif, lors de mes différents déménagements. J’ai également découvert le minimalisme et ces principes.

Voyages

Retourner en Asie ou en Amérique du Sud;

C’est un échec, nous ne réaliserons pas cet objectif cette année. Au début de l’année, nous avons opté pour un voyage dans un tout-inclus de la République dominicaine, et nous préparons actuellement un voyage ayant pour destination la Grèce. L’Asie ou l’Amérique du Sud, ça sera pour les prochaines années.

Voyager lentement, pratiquer l’éloge de la lenteur, afin de se retrouver dans un état d’esprit qui favorise les rencontres et les échanges avec la population locale.

Ça aussi, ça s’enligne pour être un échec. Au printemps, nous avons voyagé une semaine seulement (et en mode tout-inclus, j’y ai vécu tout qu’un « reality check ») et nous comptons voyager deux autres semaines durant l’automne, en Europe.

Bénévolat

Diversifier mes implications, m’impliquer dans différentes causes, et à différents moments de l’année.

Partiellement réussi. J’ai en effet diversifié mes implications, ce printemps et cet été. Je continue à m’impliquer au sein du Forum des jeunes de la fonction publique québécoise, mais à un plus faible rythme. J’ai commencé une nouvelle implication avec Accès transport viable et je m’implique également auprès de l’Institut d’administration publique de Québec.

À l’impossible, nul n’est tenu

Monsieur Jules Romains a un jour écrit :

« Les bonnes résolutions ne gagnent pas à être différées. »

Dans les prochains mois, je vais donc tenter le tout pour le tout, parce qu’après tout, toutes ces résolutions ne sont pas impossibles à réaliser. À bientôt!

5 réactions au sujet de « Bilan mi-année : Finances, défis, voyages et bénévolat »

  1. APF Réponse

    Par curiosité, quel proportion d’obligations tu utilise dans les portefeuille de Canadian Couch Potota?

    • Sylvain Gingras-Demers Auteur ArticleRéponse

      Bonjour APF,

      Environ 15 % pour les obligations canadiennes, 30 % pour les actions canadiennes et 50 % pour les actions mondiales (excepté Canada).

      Bonne journée à toi,

  2. Mr Jack Réponse

    Ce sont des objectifs très intéressants et en voie d’être réalisés! Pour ce qui est du rendement, je pense que c’est difficile de se donner un objectif tant la chose est en dehors de notre contrôle.. mais en tout cas, à très long terme tu devrais effectivement atteindre plus de 5% annualisé, même si on n’est pas à l’abri d’une mauvaise séquence qui peut durer longtemps! Tu te pars une business? 🙂

    • Sylvain Gingras-Demers Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Mr Jack,

      Merci pour le conseil! En fait, j’avais indiqué un rendement de 5% parce que cette année, je devais déplacer quelques-uns de mes actifs qui me rapportaient peu (un CPG, un compte contenant des fonds communs de placement, notamment), vers mes comptes autogérés. Je ne suis pas un devin, mais je souhaitais quand même réaliser cet objectif de rendement. J’aurais du peut-être me donner un objectif relatif, par rapport au rendement moyen disons d’un des portefeuilles du CCP. En ce qui concerne l’avenir, je suis d’accord avec toi, nous n’avons pas de contrôle sur les aléas de la bourse. Je devrai peut-être simplement garder mon objectif sur l’épargne, et retirer cet objectif sur le rendement.

      Ahh oui, le gros projet. En fait, c’est pas mal plus simple, je souhaite simplement devenir propriétaire d’ici la fin de l’année.

      À bientôt! 🙂

Laisser un commentaire