L’arbre symbolique d’une rentrée scolaire

En ce moment, nous nous trouvons tous au pied d’un grand arbre. Nous avons les idées embrouillées par nos escapades estivales. Nous avons trop fêté, trop travaillés. Nous sommes tous prêts à entreprendre un nouveau départ en ce début de septembre. Nous sommes de jeunes étudiants prêts à retourner sur les bancs d’école, qu’on le veuille ou non. Le retour en classe signifie pour certains le retour des lectures, des projets de session et des examens parfois douloureux, parfois délicieux.

Pour un grand nombre d’entre nous, le retour en classe représente le retour des implications qui occuperont nos temps libres lors des deux prochaines sessions. Si tu es un nouvel étudiant de communication publique cet automne, le mot « implication » s’inscrira très rapidement dans ton vocabulaire, dès la rentrée.  Les « implications » parascolaires seront criées sur tous les toits et tu pourras choisir parmi une panoplie de sous-comités celui (ceux) qui te conviendra (ont).

J’aime prendre le schéma d’un arbre pour illustrer notre parcours à l’Université.

Le pied de l’arbre représente notre présence à l’Université, lors des cours communs que nous suivons. Les grosses branches représentent les grandes divisions du domaine des communications, soit le journalisme, la publicité sociale et les relations publiques. Les petites branches sont les choix plus individuels que l’ont fait, comme la participation à l’un des sous-comités du baccalauréat.

Pour ma part, je suis membre de la seule agence étudiante de communication publique du campus, Préambule Communication. Je compte bien ajouter à mon horaire une autre implication qui saura combler mon envie de travaux pratiques et mon désir d’expériences professionnelles.

Arbre de la vie

Bien souvent, les implications parascolaires s’insèrent au sein du parcours pour combler les quelques lacunes du programme, dont le manque de travaux concrets. De plus, les implications réalisées au cours de nos études ajoutent une valeur ajoutée à notre Curriculum Vitae, objet de prédilection de nos futurs employeurs.

D’autres choisiront de ne pas s’impliquer au sein du baccalauréat, préférant bâtir leurs expériences professionnelles autrement. Ils choisiront d’aller voir directement les entreprises et les différentes organisations de leur choix, afin de bâtir leur réseau professionnel. Selon moi, je pense que c’est également une bonne façon de se frayer un chemin sur la route du succès.

En ce moment, nous sommes tous présents à la base de l’arbre. Mais bientôt, nous emprunterons tous un chemin différent, qui constituera l’ensemble des ramifications du grand arbre de la vie.

Sur ces mots, je vous souhaite une excellente rentrée !

Laisser un commentaire