Le temps de faire des choix

Cet automne, j’ai grimpé un échelon au sein de la seule agence de communication publique du campus, Préambule communication. Ayant été chargé web pendant plus de 14 mois, j’étais rendu à un stade où le désir des responsabilités s’est fait sentir. C’est en effet au mois de mars que j’ai décidé de postuler au poste de directeur exécutif. Je devais relever de nouveaux défis et un poste de direction répondait à cette volonté.

Revenons sur le sujet, le temps de faire des choix. Étant maintenant directeur à l’agence, j’ai également hérité de nombreuses responsabilités, dont le recrutement des nouveaux employés. Le 1er septembre, en compagnie de mes deux fidèles collègues, nous avons donc mis en branle ce qui allait devenir la plus grande campagne de recrutement de l’histoire de Préambule. Le défi était de taille, car nous devions recruter une dizaine d’employés, stratégiques et créatifs confondus.

Notre proaction nous a tout de même permis de devancer d’une semaine nos activités de recrutement sur les autres implications du baccalauréat en communication. Pourquoi ? Les activités d’initiation avaient été reportées puisque l’AECPUL avait décidé de donner la chance aux étudiants de voter dans leur région. Pour l’agence, c’est une visibilité incroyable qui nous a été offerte, sur un plateau d’argent. De plus, en début d’année scolaire, un professeur du département a décidé d’organiser une visite de Préambule à ses étudiants. Rapidement, nous nous sommes taillé une place de choix dans les pensées des nouvelles recrues.

Formellement, nous avons promu l’agence avec de l’affichage, assuré une présence dans les médias sociaux et dans les publications du département. De manière informelle, c’est dans les différents évènements de la rentrée que nous avons présenté l’agence aux communicateurs de demain.

Le résultat de cette belle campagne de promotion, c’est 37 candidatures tout aussi pertinentes les unes que les autres. Notre réaction fut assez explosive, dois-je le mentionner. Nous avions 37 personnes motivées à joindre l’agence alors qu’il n’y avait qu’une dizaine de sièges à combler. Nous étions devant un beau problème.

Le temps de faire des choix, nous y voilà

La partie la plus ardue de notre travail, les anciens directeurs de tous comités confondus seront en accord avec moi, ce fut de trier les dossiers de candidature, curriculum vitae, lettres de présentation, DVDs et boite de sushi (clin d’œil à un dossier de candidature ma foi très créatif).

À Préambule, nous ne cherchons pas un dossier académique exemplaire, il est important de le mentionner. Nous étions par contre à la recherche de candidats… exemplaires ! Soit par ses expériences de travail, un porte-folio remarquable, ou une série d’implications admirables, nous avons sélectionné la crème de la crème et les avons conviés à l’entrevue de sélection.

L’entrevue, pour sa part, s’insérait dans un cadre beaucoup plus formel, puisqu’il fallait tout de même évaluer le sérieux que les candidats entreprenaient dans la démarche. Lorsque tu entres à Préambule, l’agence devient une seconde famille qui te suivra tout au long de ton parcours universitaire.

Après les séries d’entrevues et une longue délibération, nous avons fait nos choix. Sommes toute, je pense que les nouveaux membres de la famille Préambule communication sauront contribuer au dessein de cette agence novatrice, résolument tournée vers l’avenir.

Laisser un commentaire