Quelques journées de repos à Naxos

Naxos, un moment de repos.

L’île de Naxos est beaucoup plus vaste que les îles de l’archipel de Santorini. C’est également une île moins fréquentée, beaucoup plus tranquille. On y retrouve des petits villages simples et des plages à perte de vue. Après l’énergie et la tumultueuse Santorini, nous avions prévu prendre un petit moment d’arrêt, avant de retourner à Athènes.

Se déplacer à Naxos

Il y a un service de transport en commun sur l’île : les billets coûtent 1,80 € par personne, et permettent de réaliser un des nombreux trajets sur l’île (par exemple de la ville de Naxos vers la plage de Plaka). Les autobus passent aux demi-heures, toute la journée en septembre.

Certains trajets plus secondaires sont moins desservis, puisque nous sommes en fin de saison touristique. Nous n’avons donc pas eu la chance de pouvoir nous promener à travers toute l’île. Nous ne souhaitions pas nécessairement louer une voiture ou un véhicule tout terrain, nous avons donc limité nos déplacements dans le secteur balnéaire de l’île.

Un gîte luxueux et à proximité de tout

Notre hôtel, nous l’avons choisi pour sa proximité avec Chora (Naxos town) et la magnifique plage de Plaka. Nous nous sommes donc arrêtés au Aggios Prokopios Hotel, pour 65 € la nuit (chambre triple aux étages supérieurs, avec balcon, vue sur la piscine).

La chambre était très spacieuse et fraîchement rénovée. À ce prix, c’est le meilleur rapport qualité/prix que nous avons trouvé, en Grèce. Wow!

Nous avons marché beaucoup, durant ces quelques journées de repos; nous avons parcouru les plages de Aggios Porkopios, Aggios Anna et Plaka.

Un petit point gastronomique

Les tavernes locales grecques, on n’en peut plus. Toutes servent le même menu et tous les plats goûtent plus ou moins la même chose. En arrivant à Naxos, nous espérions trouver des établissements plus diversifiés, en termes de qualité de nourriture et saveurs. Ou à tout le moins, des tables qui auraient pu proposer des mets typiquement naxossiens.

Faut-il le rappeler, nous avions vécu trois remarquables soirées culinaires au Tranquilo de la plage de Périssa à Stantorini, avant notre arrivée dans l’île de Naxos.

Bref, nos recherches numériques (TripAdvisor & Google avis) n’ont pas porté fruit, nous avons simplement adopté un petit restaurant mexicain, qui nous a offert des plats végétariens, et beaucoup de légumes dans notre assiette.

Naxos, un petit arrêt bien mérité

Sur une note plus positive, les insulaires de Naxos sont très festifs, et donnent beaucoup à leur clientèle. À chaque repas, l’entrée, le dessert et le digestif étaient inclus. Et de nombreuses accolades, en arrivant et en quittant les prémisses de chaque restaurant. Ils sont chaleureux, ces grecs!

Naxos est donc une grande île simple et tranquille. Rien de sophistiqué, des beaux paysages, des vues sur Paros et sur la mer Égée. Un petit coin de paradis?

Laisser un commentaire