Un premier pas dans le jardinage urbain

Depuis quelque temps déjà, nous songions à créer un petit jardin intérieur, composé de différentes plantes et épices. Plus généralement, nous avions le désir de nous lancer dans le jardinage urbain.

Nous avons donc récupéré deux plantes-araignées de mon ancien appartement (merci Mathieu!) ainsi qu’un plan de basilic acheté à l’épicerie. Jusque là, pas de problème, nous avons réussi à garder notre petit jardin une partie de l’été.

L’automne venu, ça se complique. Les journées rétrécissent, et la lumière du jour se fait de plus en plus rare. Chaque jour, nous perdions de précieuses minutes d’ensoleillement, et nos plantes commençaient à nous le faire savoir; elles manquaient tout simplement de lumière.

Un plant de basilic requiert environ 6 h de soleil direct par jour, ou bien 10 à 12 h de lumière artificielle.

Après avoir décelé notre problème de luminosité, puisque nous voulions être en mesure de faire pousser notre basilic toute l’année, nous devions partir à la recherche de solutions.

Quoi faire? Améliorer l’environnement de nos plantes

Créer un environnement propice pour le maintien et la croissance de nos plantes (surtout le basilic). Un environnement artificiel qui serait en mesure d’offrir à nos plantes ce qui leur manque. À tout le moins en ce qui concerne la luminosité. Nous y reviendrons peut-être un peu plus tard, pour les niveaux d’humidité et la ventilation de notre petit jardin.

Nous nous sommes donc rendu au Canadian Tire du coin afin d’acheter les éléments nécessaires à la réalisation de notre premier projet horticole :

  • Un luminaire fluorescent d’atelier de 36 pouces;
  • Deux tubes fluorescents T8 de 30W, 4100K (blanc froid);
  • Un support à linge autoportant (afin d’y suspendre le luminaire d’atelier);
  • Un minuteur afin de régler le temps d’éclairages.

Après un tout petit montage, nous sommes arrivés à un résultat plus que convenable. Nous devrions être en mesure d’ajouter quelques autres plantes d’ici le début de l’hiver, notamment du persil et de la coriandre.

J’ose espérer que ce projet sera le premier d’une longue série!

Laisser un commentaire