SPSS. RTI. GL.

Ouff… par où commencer.

Premières choses, je peux tirer quelques observations. Fin septembre, on reçoit un gentil courriel, dans notre boite Exchange qui dit simplement, en 3 étapes faciles, comment activer ton SPSS, parce que tel que mentionné dans le courriel, et évoqué dans le cours par la suite par GL, c’est qu’on doit l’activer. Le PDF téléchargé, l’opération a pris 3 minutes de mon précieux temps.

S’en suit des mises en garde de GL: Lâchez votre Facebook (1ère rencontre à vie, dans le Palasis). Dans le cours, il ajoute que si vous n’écoutez pas, c’est votre problème: il s’en fout de ce que vous faites sur votre MacBook, on est à l’université gang. Il prend également de notre précieux temps pour nous annoncer des formations Word et SPSS. Moi, qui était absorbé par Bejeweled, ou par un fait cocasse de mon fil d’actualités Facebook, j’ai manqué l’appel. J’ai donc décidé, par choix également (oui, parce qu’il l’a rappelé quelques fois dans ces courriels d’aller à ses formations), de ne pas y aller.

Dans les cours qui ont suivi, certains, tout comme moi, ont trouvé la préparation des mercredis de la CPM, des events du gala/défilé plus intéressants que le cours. Et c’est vrai, c’est pas mal plus intéressant le plaisir et le divertissement, qu’un cours de recherche et de traitement de l’information. Quelqu’un (Busu) m’a fait cependant remarquer une chose, v’là quelques jours: « Moi, pendant que tout le monde était sur Facebook dans le cours et qu’il présentait la commande du TP4, ben j’ai écouté, j’ai téléchargé les fichiers et j’ai fait mon TP4 live pendant que GL montrait un exemple dans le cours. Pendant qu’il montrait comment faire un regroupement catégoriel, je l’ai fait ». Fin de la citation. Pendant ce temps-là, je devais être ailleurs, parce que j’ai juste PAS écouté ses démonstrations.

C’est mercredi passé, après le cours de connaissances, que ça m’es tombé dans la face. Moi et deux amies, Virginie et Cath, on avait décidé de le faire, le TP4, en avance. J’ai donc perdu quelques heures à comprendre le logiciel. En tout, 2h pour comprendre le logiciel, 2h de procrastination parce que ça marchait pas, 15 mins chez GL pour me faire constater la légère erreur que nous faisions dans notre manière de travailler, et un autre 1h de pitonnage et de mise en forme. Si on fait le calcul, j’en était rendu à 5h15, mercredi 18h. La partie SPSS était terminée, il ne restait plus que la partie sur le dossier « Réussir sa vie ».

Alors là, vous me dites: Ben on s’en « caliss » que tu racontes ta vie sur ton blogue… SPSS, le TP4, c’est de la marde. Là où je veux en venir c’est que dans le cours de GL, on nous a clairement dit que ça prenait 10h ce travail. GL, depuis le début de la session, nous prends par la main à chaque cours, pour faire nos travaux, et nous faire digérer un cours de RTI. Il explique TOUT, de long en large, soit en cours, soit dans ces courriels. Tout est détaillé dans les commandes, et si on lit bien, on peut pas passer à côté.

Donc ceux qui trouvent le moyen de bitcher GL, à tour de bras au CafCOM, sur Facebook et j’en passe… COME ON ! Ce n’est pas de sa faute, ni de la faute du logiciel, ni de la faute du cours. Vous subissez simplement un CODE 18 : « Dans le jargon informatique, un code 18 est un bogue dont la source se situe… à 18 pouces devant l’écran! » -Jobboom.

SPSS est un excellent logiciel de statistiques, dont nous avons effleuré qu’un tout petit peu l’ensemble de ses possibilités.

RTI est un cours terriblement ennuyeux, mais nécessaire à notre cheminement. Ce que nous apprenons va nous servir.

GL est un excellent chargé de cours, qui donne des recettes, point par point, pour réussir son cours. C’est probablement un chargé de cours très pointilleux, mais rappelons-le, nous sommes à l’Université.

Facebook est un excellent moyen de divertissement, mais reste le pire ennemi des études universitaires.

Et pour la procrastination, je pense que vous êtes tous de grands enfants (pour reprendre cette expression qui fait fureur ces temps-ci sur Facebook) capables de gérer votre temps, entre la job, le sport, les sorties et l’école.

Le constat: Si t’es pas capable de te servir de ton MacBook dans le cours de GL (J’en fait partie, malheureusement), ben gueule pas sur tous les toits que SPSS, RTI et GL gâchent ta vie et que c’est de la marde et que tu te couche à des heures pas possibles.

Voilà c’est mon point de vue. Si le votre diverge, n’oubliez pas qu’il existe une section « commentaires », ou venez m’en jaser dans le CafCOM.

Ah oui, si j’ai décidé de perdre 1/2 heure de mon précieux temps pour écrire ce billet, c’est que ma 17e demande d’aide pour le TP4 est rentrée par texto ce matin, et c’est ledit texto qui m’a réveillé. Bonne journée.

Laisser un commentaire