Une visite printanière à New York

Pour la toute première fois, nous avons visité New York, Gabrielle et moi. J’y suis allé lors de mon voyage des finissants, mais c’était il y a déjà 9 ans, en tour guidé. Nous avons préféré cette fois-ci l’avion et planifier notre itinéraire par nous-mêmes. Voici quelques souvenirs de cette escapade : les incontournables, quelques suggestions de restaurants et nos déceptions.

Les incontournables

Times Squares, le rendez-vous inévitable!

C’est votre première visite à New York. Dirigez-vous vers Times Squares, vous serez bluffés. Il y a 350 000 personnes qui passent chaque jour à ce croisement des chemins (c’est presque la moitié des citoyens de la ville de Québec). Observez les différents panneaux publicitaires (tous des panneaux vidéos) et remarquez la boule de Times Squares, au-dessus du panneau Toshiba et de l’année actuelle. Elle franchit les 60 mètres entre son sommet et l’année nouvelle apposée à sa base, le 31 décembre de 11 h 59 à minuit. Petit conseil, ne mangez pas dans les restaurants avoisinants, ils sont bien trop surévalués. Préférez marcher quelques minutes de plus afin de trouver une table moins onéreuse, plus gouteuse. Bref, plus avantageuse.

Gabrielle, le premier matin à Times Squares.

La statue de la Liberté, le cadeau des Français

Si vous souhaitez observer la statue de la Liberté, deux options s’offrent à vous. La première consiste à vous procurer un billet ($$) pour la visite officielle (attendre deux heures au soleil la navette, avoir la chance de poser les pieds sur l’ile de la Statue) ou bien vous diriger vers le traversier liant Manhattan à Staten Island. Le traversier est gratuit et la balade aller-retour prend environ deux heures. 30 minutes de bateau à l’allée, un arrêt de 40 minutes dans le port de Staten Island et 30 minutes de bateau au retour. Nous n’étions pas prêts à patienter en file une partie de l’après-midi, nous avons donc préféré visiter la statue avec le traversier gratuit.

Statue de la Liberté.

L’oasis, Central Park

Après avoir visité le temple de la technologie (le Apple Store sur la cinquième avenue), la visite du poumon de New York s’impose. Nous avons déambulé presque une journée dans le parc, arrêtant ici et là aux différentes attractions. Nous avons notamment apprécié la visite de la fontaine Bethesda, Straberry Fields et le Château du Belvédère.

Central Park.

Le Pier 84, une jolie découverte!

À distance de marche de Midtown, le quartier d’affaires de New York, nous avons découvert le quai 84, qui donne sur le fleuve Hudson. Ce soir-là, c’était bien calme : une séance d’entrainement en plein air, un cours de kayak de mer sur les quais et quelques clients attablés dans le restaurant. Au loin, nous observons un majestueux trois-mâts, amarré au quai 86 (le musée Intrepid Sea, Air & Space).

Pier 84.

Quelques restaurants que nous avons adorés

RoomService, dans le quartier Hell’s Kitchen

Deux avenues à l’ouest de Times Squares, nous nous retrouvons dans un ancien quartier malfamé, Hell’s Kitchen. Le quartier est désormais le repaire de nombreuses excellentes adresses. Nous y retrouvons d’excellents restaurants, à des prix modiques. RoomService est un restaurant qui offre un service exemplaire (les assiettes sortent très rapidement de la cuisine), des plats délicieux, et un prix très abordable. Les plats sont gouteux et l’expérience est très authentique.

Eataly

Près du Flatiron Building, ne manquez pas le désormais très populaire Eataly. C’est à la fois un marché public et une ribambelle de petits restaurants, disposés dans un seul grand et lumineux local. La nourriture y est fraiche, les choix abondent. Nous avons rapidement identifié la pizzéria, avons commandé une pizza pour sortir, et nous nous sommes dirigés vers le parc en face du commerce. Une nouvelle succursale devrait ouvrir d’ici l’automne, dans le quartier financier.

Visite de Times Squares, la nuit.

La chaine de restaurants Shake Shack

De notre hôtel (le Row NYC), nous avions la vue sur la devanture de ce restaurant, le Shake Shack. Les deux premières journées, nous constations qu’il y avait toujours beaucoup de monde. C’est à la troisième journée que nous avons finalement décidé d’y entrer, à la succursale située tout près du Muséum américain d’histoire naturelle.

Wow! L’attente en valait la peine. Le combo hamburger et lait frappé, c’est tout simplement divin. Le menu est très simple, le choix de laits frappés est très étoffé.

Strawberry Fields.

Quelques déceptions…

La New York Public Library, ses nombreuses salles fermées et l’absence d’ouvrages consultables

Le premier matin, après avoir déambulé dans Times Squares, nous avons pris la direction de Bryant Park, situé au-dessus des archives de la grande bibliothèque. Nous avons commencé la visite de cette maison du savoir par la visite guidée (offerte gratuitement à l’accueil). Bien que les propos de la guide nous intéressaient, nous avons rapidement faussé compagnie au groupe afin d’explorer par nous même l’institution.

Bryant Park, tout près de la New York Public Library.

Quelle fut notre déception lorsque nous nous sommes cognés aux deux grandes portes du Rose Hall (la salle de lecture et de recherche que l’on observe dans tous les films). Nous avons également été déçus de ne pas avoir eu la possibilité de nous promener au travers des rayons de livres de la New York Public Library. Comme si les ouvrages de la bibliothèque n’étaient pas destinés au grand public. Enfin, nous avons visité quelques salles à l’architecture remarquable, avant de poursuivre note visite dans les rues de New York.

La localisation de notre hôtel

Lorsque nous avons choisi notre hôtel, c’était vraiment pour sa proximité avec Times Squares. C’était drôlement pratique de mettre les pieds dans la rue, marcher une ou deux minutes, et arriver au cœur de New York. Nous étions peut-être un peu trop près de l’action, nous l’avons remarqué rapidement. Le Row NYC est cependant un hôtel d’exception. L’accueil est chaleureux, les chambres sont très propres et bien isolées (une chance, avec tous les bruits des environs).

Autant que nous avons adoré cette proximité, autant que nous nous sentions étouffés. Étouffés par la ville et ses 350 000 personnes qui passent par là chaque jour. Pour trois journées ça va, mais pas beaucoup plus. La prochaine fois, nous pensons nous établir un peu plus loin, que ce soit dans Triberica, Chelsea ou même le quartier financier.

Le quartier Midtown, vue du Top of the Rock.

Le mot de la fin…

New York est une mégapole dynamique! Jour et nuit. Nous avons adoré notre expérience. Trois jours, c’est amplement suffisant pour visiter les principaux attraits. Avoir eu quelques jours de plus, nous aurions peut-être quitté Manhattan, afin de visiter les environs. On me dit de bons mots sur le nouveau Brooklyn, notamment.

Le quartier financier de New York, mai 2016.

Dans la dernière année, nous avons visité de nombreuses villes américaines. Je dois dire que j’ai personnellement atteint ma limite, le prochain voyage se déroula définitivement dans un autre pays. Toutes les villes portuaires américaines se ressemblent : une grande place publique, des quais touristiques, un système de transport en commun plus ou moins efficace et beaucoup de monde.

Notre prochaine destination sera certainement en Europe, où nous aimerions partir à l’aventure. Grimper des montagnes, se promener sur des plages, visiter des châteaux? Voir du pays, tout simplement.

 

2 réactions au sujet de « Une visite printanière à New York »

  1. Nancy Labbé Réponse

    Vous semblez avoir fait un beau voyage! Ça donne vraiment le goût et un bon aperçu de ce qu’il y a voir et à visiter. Je vais m’en inspirer.

    Merci beaucoup!

    • Sylvain Gingras-Demers Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Nancy,

      Un gros merci pour le commentaire. Je te souhaite un excellent voyage sur la « Big Apple! » Ramènes-nous de nombreuses photos et souvenirs!

Laisser un commentaire