Voici un article gaga sur la magie du temps des Fêtes…

Ben oui, en voici un autre, un autre article gaga sur le temps des Fêtes. Je vais simplement essayer de ne pas trop aller dans la simplicité, bien que ça fait du bien des fois, de rester simple. Ça faisait déjà quelques jours que je songeais à en écrire un, mais mon subconscient me rappelait toujours à l’ordre: Sylvain, vas pas écrire un article gaga, fait-le pas, non non non…. Mais aujourd’hui, je me suis dit: Ahh pis go! Ça peut pas être pire que certains articles que j’ai lus sur la magie du temps des Fêtes dans les journaux traditionnels.

La magie de Noël est parfois difficile à décrire. Hier, j’ai regardé un beau film cucul qui s’intéressait abondamment à ladite magie: Elf. Oui, Elf est un film qui fait rêver, surtout dans sa conclusion. Le personnage principal, interprété par Will Ferrell, réussit à redonner à Noël la magie qu’il avait perdue, dans les derniers temps. Il invite les enfants à croire au vieux bonhomme de Coke qui distribue des cadeaux par les cheminées. Bref, c’est beau, c’est simple et c’est facile. Cela met encore une fois à l’avant-plan un aspect classique du Noël d’aujourd’hui: la société de consommation bien incrustée dans nos moeurs. Les cadeaux, c’est important à Noël, c’est ce qu’on nous martèle à tour de bras lorsque l’ont met les pieds dans un centre commercial.

Ces derniers temps, une seconde tendance a cependant fait son apparition: Pourquoi acheter un gros cadeau et consommer ? Achetons de plus petits cadeaux parce que de toute façon, c’est l’intention qui compte, non ? C’est une belle philosophie, certes, mais celle-ci nous rabat vers l’achat de cossins qui serviront peu/jamais ou vers l’achat d’une insipide carte-cadeau. Alors c’est autour d’un autre de rétorquer: Oui, mais si je lui donne une liste de ce que j’aimerais avoir, je suis certain d’avoir ce que je veux, ou du moins en partie. Si tu sais que ton cadeau se trouve dans la liste que tu as donnée, où est-elle rendue cette magie ? Inquiétez-vous pas, j’ai moi même écrit une liste pour un échange-cadeaux, et j’ai exactement eu ce que je voulais: vous pouvez imaginer ma surprise quand je l’ai déballé…

Personnellement, je suis du genre à ne pas trop donner de cadeaux, en général, lors du temps des Fêtes. Ce qui ne veut pas dire que je n’aime pas donner, loin de là. J’ai tendance à observer mon entourage familial (car c’est souvent en famille que l’on se donne des cadeaux) pour trouver des idées de cadeaux, et je trouve quelque chose qui pourrait lui plaire, par moi même. Ces idées arrivent et repartent tout au long de l’année. Bref, je prends mon temps et s’il faut, le cadeau attendra quelques mois avant d’être offert. Je n’ai droit à aucune suggestions, donc je dois m’efforcer les méninges. Autre chose, quand je donne, j’ai souvent acheté bien avant Noël. Par exemple, cette année, j’ai trouvé mon premier cadeau en septembre et mon dernier en novembre. C’est sûr qu’il reste toujours des cadeaux de dernière minute (échanges de cadeaux, bouteilles lors d’une occasion, petites pensées, etc.). C’est lorsque que je fais ces emplettes de dernière minute que je prends le temps d’observer tous ces gens pressés et stressés par le manque de temps ou par l’idée de cadeau (qui n’arrive jamais au bon moment d’ailleurs) qui fera que l’être cher sera ravi, ou déçu.

Autre point qui m’agace un peu: Lorsque que c’est le 1er novembre, que les bonbons sont en spécial et que tu te fais déjà agresser par les soldes et la musique de Noël, c’est assez. Après ça on se demande pourquoi on est tanné de les écouter nos tounes de Noël rendu le 24 décembre…

Tout ce que j’ai exprimé comme idées dans cet article a déjà été exprimées de nombreuses fois, c’est donc rien de nouveau. Mais je voulais vous en parler, tout simplement. La prochaine fois que je vais voir quelqu’un sur le bord de la crise de nerfs, les bras chargés de sac, je penserai à un petit Noël féérique, avec de simples petites pensées, et je fredonnerai une petite chanson de Noël, tout joyeusement. Au moins, si je réussis à lui soutirer un sourire, je pourrai me dire que cette personne aura peut-être passé une meilleure journée à courir dans les centres d’achats, grâce à cette petite chanson.

Si vous voulez me faire part de vos idées féériques, sachez que vous pouvez commenter, ici, en bas de l’article.

Joyeuses Fêtes, on se revoit en forme en janvier !

Laisser un commentaire