Meilleurs moments de notre voyage aux États-Unis, à l’été 2015

Voici les meilleurs moments de notre voyage à San Francisco et à Orlando, lors de notre voyage à l’été dernier. J’ai commencé la rédaction de cette aventure à notre retour dans le monde des moldus, quelques jours avant de revenir à Québec. Et je termine ledit récit au printemps 2016. Enfin… mieux vaut tard que jamais.

Le contraste

C’est une thématique qui est revenue souvent au courant de cette aventure…

Le contraste entre la pétillante et progressiste ville de San Francisco, les habitudes et les moeurs de celle-ci, comparée à l’américaine et conformiste Orlando, hôte de deux très grands parcs d’attractions internationaux.

Le contraste, c’est également une première semaine tout près du Pacifique et une seconde, à quelques kilomètres de l’Atlantique.

Le contraste, c’est enfin une différence percutante entre le climat sec et désertique de San Francisco et le climat humide et tropical d’Orlando.

San Francisco, vue du Pier 5.
San Francisco, vue du Pier 5.

San Francisco

Notre premier arrêt du voyage, la lumineuse mégapole de San Francisco et sa baie environnante. Notre avions objectif de visiter tous les recoins de cette cité portuaire.

Portuaire? Le centre-ville de San Francisco a peut-être été un port de marchandise important au début du siècle dernier, mais il s’est rapidement transformé en zone touristique de premier choix et est devenu le refuge nombreuses entreprises technologiques.

Notre première journée, nous l’avons passée dans cet écosystème touristique, vagabondant d’une attraction à l’autre, comme si nous devions passer qu’une seule journée dans la cité. Nous avons parcouru les quais l’un après l’autre, puis nous nous sommes dirigés vers le coeur de la métropole. De telle sorte qu’en arrivant au bercail ce soir-là, nous y retrouvions non seulement un accueil chaleureux, mais également quelques douleurs dans nos mollets.

Golden Gate Bridge.
Golden Gate Bridge.

Les meilleurs moments de notre visite à San Francisco

  • Une remarquable journée en voiture où nous avons visité la pittoresque Sausalito, la tranquille Rodeo Beach (Marin Headlands), puis traversé le Golden Gate Bridge. Ensuite, nous nous sommes promenés sur la mouvementée Baker Beach, puis diné chez Loui’s (à deux pas de Cliff House), une petite balade à Pacifica et puis enfin, le coucher de soleil sur fond des Painted Ladies, à Alamo Square;
  • La balade à vélo sur les rives de l’ile d’Alameda où Gabrielle s’était légèrement égarée;
  • Une charmante visite guidée d’Alcatraz (et toutes les histoires plus ou moins réussies d’évasion du Rock nous ont été racontées);
  • La petite intrusion dans un mariage hindou, au Palace of Fine Arts Theatre. Notons également le souper thématique le même soir, dans le meilleur restaurant indien de la Baie, l’India Palace à Alameda.
Painted Ladies, Alamo Square.
Painted Ladies, Alamo Square.

Castello di Amorosa, vallée de Napa

Nous ne pouvions terminer cette escapade dans la baie de San Francisco sans une visite dans la vallée de Napa. Un petit arrêt dans un vignoble était de mise et notre choix s’est porté sur le Castello di Amorosa, non pas pour la qualité vantée de ses produits, mais bien pour l’architecture du domaine. Nous étions très intrigués par ce château Tuscan du 13e siècle, construit (avec les matériaux et les techniques de l’époque) il y a seulement quelques années.

D’autant plus que ce vignoble nous a permis de déguster de délicieux vins californiens, mais avec quelques touches de l’Italie.

 

Castello di Amorosa
Castello di Amorosa

Finalement, voici la capsule vidéo récapitulative de notre aventure dans la baie de San Francisco :

Wizarding World of Harry Potter, Universal Studios, Orlando

« Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises. »

Une visite immersive

Embarquez dans la navette entre l’hôtel et le parc, passez au travers de la guérite du parc, traversez en quelques minutes le parc Universal Studios (le parc de droite), et enfin, promenez-vous aux abords de King’s Cross. Notre suggestion, c’est de débuter la visite directement sur le Chemin de Traverse, parcourir toutes les boutiques (notamment Olivander’s, Madame Guipure), puis de diner au Chaudron Baveur. Ensuite, on quitte le Chemin de Traverse, on passe devant le 12, Square Grimmaud et le Magicobus, puis on pénètre dans la gare de King’s Cross. L’évasion de Gringotts, banque des sorciers, on se la réserve au retour.

Visite de Pré-au-lard.
Visite de Pré-au-lard.

Le passage au travers de la voie neuf et trois quarts est très réussi, et c’est avec frénésie que nous embarquons sur dans le Poudlard Express. C’est à ce moment que nous avons vécu une immersion complète. La suite s’est déroulée magnifiquement : la visite de Pré-au-lard, et notre entrée à l’école de sorcellerie Poudlard.

Au retour, nous avons effectué notre chemin en sens inverse. Avant de quitter le parc, l’évasion de Gringotts s’est imposée, tout naturellement. Un petit passage dans l’allée des Embrumes avant quitter le Chemin de Traverse, et le tour est joué.

Finalement, notre rentrée à Poudlard!
Finalement, notre rentrée à Poudlard!

Accéder au parc

Le parc thématique se divise en deux sections: la première contient Pré-au-Lard (Hogsmeade) et le château de Poudlard, et la deuxième, le Chemin de Traverse (Diagon Alley) et King’s Cross. Ollivanders, le marchand de baguettes, se retrouve dans les deux sections du Parc. Afin d’accéder aux deux sections du parc, il faut absolument avoir la passe « Park-to-Park ». Les deux parcs sont reliés par le Poudlard Express, qu’il faut absolument parcourir dans les deux sens (l’animation diffère à l’aller et au retour).

Ollivander's "Makers of Fine Wands since 382 B.C."
Ollivander’s « Makers of Fine Wands since 382 B.C. »

Trois recommandations : Robe, baguette et bière au beurre

Première recommandation : Visiter le parc costumé, c’est magique! J’ai apprécié les interactions avec les différents personnages dans le parc. Par contre, une visite costumée attire nécessairement quelques regards des nomaj (il y a très peu de sorciers dans le parc, les moldus foisonnent à outrance dans Universal Sudios).

Deuxième recommandation : Arrivez tôt, très tôt dans le parc, afin de pouvoir tirer quelques clichés des différentes attractions, avec le moins de moldus possible. Prenez le temps de visiter Ollivander’s, non pas par la grande porte, mais bien par la porte dérobée sur le côté afin de participer à l’animation proposée. On n’y voit que du feu, les deux boutiques sont magnifiques.

Troisième recommandation : La nourriture et les breuvages offerts sur le parc, c’est très très gras et sucré, et on ne peut pas amener notre propre lunch. Je suggère donc un déjeuner très léger, afin de faire passer tout ce que vous allez consommer sur le parc. Également, une carte de repas pour la journée de moldu américain suffit amplement pour deux sorciers canadiens, les portions étant gargantuesques.

Discussions au Chaudron Baveur.
Discussions au Chaudron Baveur.

Est-ce que la visite du parc vaut la peine?

Oui, mais qu’une seule fois. La magie fait un peu moins son effet après quelques heures. Deux jours c’est suffisant ( y sommes allés trois jours, c’était un peu trop). Après l’immersion complète, c’est le retour à la réalité. On remarque rapidement la forte tendance mercantile des différentes attractions (chaque attraction est adjointe de sa boutique souvenir). Profitez de tous les moments, découvrez toutes les petites subtilités du parc réservées aux sorciers, succombez aux tentations, mais ne tombez pas dans l’excès.

« Méfait accompli. »

Cocoa Beach

Nous avions qu’un seul objectif en tête lorsque nous avons mis les pieds dans le lobby de notre hôtel à Cocoa : nous reposer. C’est donc dans cet état d’esprit que nous avons entrepris les dernières journées de notre voyage.

Après avoir marché des dizaines de kilomètres dans les rues de San Francisco et dans les deux parcs d’Universal Studios, notre repos fut bien mérité. Cocoa Beach est une classique petite municipalité côtière à l’est d’Orlando, sur les côtes de l’Atlantique.

La plage de Cocoa Beach.
La plage de Cocoa Beach.

Un petit bonus! Voici notre récit de voyage à Orlando et notre visite du Wizarding World of Harry Potter

Les aéroports

J’aime les aéroports, j’adore la frénésie qui s’y trouve.

Par deux fois, nous nous sommes trouvés dans l’embarrassante situation où nous devions littéralement courir dans les différents corridors d’une aérogare afin de nous rendre à notre vol.

La première fois à San Francisco et la deuxième fois à Orlando, à l’aube de notre retour à Québec. Parce qu’en fait nous étions serrés, très serrés dans le temps. Dans les deux cas, nous sommes arrivés en plein milieu de l’embarquement des passagers.

Cocoa Beach Pier.
Cocoa Beach Pier.

Laisser un commentaire